Springer Nature accepte une baisse de tarif pour l’achat de ses revues, préalable à tout accord avec le consortium

« Au terme de 21 mois de négociation, le consortium Couperin.org et l’éditeur Springer Nature sont arrivés à trouver un accord. Les négociateurs du consortium étaient notamment mandatés pour obtenir une offre qui prenne en compte les dépenses d’ APC réalisées par établissements afin de sortir du dispositif de double paiement qui caractérise les revues hybrides. (…)

La dernière offre de l’éditeur formalisée à la fin du mois de septembre porte sur un contenu de 1121 revues, un périmètre légèrement inférieur à l’accord antérieur, des titres non significatifs pour la recherche française ayant été soustraits à la collection. La propriété de tous les titres pour tous les membres ainsi que le transfert de contenus vers la plateforme nationale PANIST est renouvelée L’accord porte donc sur une acquisition pérenne des contenus, bien que le vocable utilisé soit généralement celui d’abonnement. L’évolution tarifaire comporte plusieurs options, toutes caractérisées par une baisse des tarifs : une option avec une baisse de 6,5% en 2018 suivie d’une hausse de 0,5% et 0,75% en 2019 et 2020 et une option avec une baisse continue sur 3 ans de 2,5%, 3% et 3,5%. Des dispositifs spécifiques ont été prévus pour les établissements qui ne renouvelleront leur abonnement qu’à compter de 2019.

L’accord d’une durée de 3 ans se traduira à son terme par une baisse des tarifs de 5,33% pour l’option 1 et de 8,74% pour l’option 2, la baisse par rapport à une offre à coût constant sur les trois années est de 5,95% et 5,55% respectivement pour les options 1 et 2. (…) »