L’intelligence économique, comment s’en passer ?

« Le 11 décembre dernier s’est tenue une rencontre sur l’intelligence stratégique à l’Assemblée Nationale. Cette manifestation inédite était organisée par le Député Jean-Jacques URVOAS, Président de la Commission des Lois de l’Assemblée.

Pour saluer d’emblée cette initiative qui place ce sujet au cœur du débat politique, il nous semble utile de fournir ci-dessous le verbatim des conférenciers qui ont tracé un chemin pour une nouvelle politique publique d’intelligence économique et stratégique. Ce verbatim est personnel et non exhaustif. Il a pour seul objectif que de montrer l’évolution positive d’un discours trop longtemps exclusivement défensif vers une conception plus stratégique et offensive. Enfin !

Jean-Jacques URVOAS, Député et Président de la Commission des lois de l’Assemblée Nationale : « Je vois dans l’intelligence économique un outil au service de la compétitivité des entreprises, de la nation et des territoires. Comment s’en passer ? »

ALAIN ROUSSET, Député, Président de l’Association des Régions de France  :
« L’intelligence économique n’est pas un concept abstrait. Elle doit être un état d’esprit faisant l’objet d’une politique affirmée assorti d’une boîte à outils faite de veille technologique, économique, scientifique… mais aussi d’influence pour permettre le développement d’un véritable tissu industriel compétitif.

L’intelligence économique, c’est aussi savoir comment se positionner pour développer des filières. On peut citer l’exemple des énergies renouvelables où la France a pris un retard énorme par absence d’anticipation…(…) »

Source > Les Echos, Nicolas Moinet, 20 décembre 2012