Constituer des données scientifiques sensibles – Séminaire 2012-2013 – Première séance le 12 décembre 2012

« Données scientifiques sensibles : qui possède quoi ? Entre pouvoir et illusions…

Le partage des connaissances est à la base du progrès scientifique. Il est conditionné par le partage des données de la science. C’est le sens même de la publication scientifique qui est un de ses meilleurs indicateurs de qualité. Or, le nombre vertigineusement croissant de publications scientifiques s’accompagne d’un accroissement tout aussi vertigineux des données propriétaires, des données cachées, des données protégées. Le pouvoir (économique, mais pas seulement) qu’on veut associer aux données scientifiques n’est-il pas en train de leur enlever leur valeur d’objet de science, voire de sujet de science ? (…) »