Vingt ans après : LRM, un pour tous !

« Bientôt on parlera de FRBR comme d’une chose révolue. Le début de l’effort de modélisation des métadonnées bibliographiques entrepris au début des années 1990. Le texte fondateur de cet effort : le « modèle FRBR » contenu dans le rapport final sur les Fonctionnalités requises des notices bibliographiques, achevé en 1997, publié en 1998, aura constitué le point de départ d’une évolution profonde dans la compréhension de l’univers complexe des métadonnées bibliographiques.

Deux autres modèles ont suivi : FRAD (2009) pour les données « d’autorité » et FRSAD (2010) pour les données « d’autorité matière », périphériques dans FRBR qui se concentrait sur ses 4 entités centrales : œuvre, expression, manifestationitem, et sur les relations de et vers ces entités.

IFLA LRM (IFLA Library reference model : Modèle de référence des bibliothèques, 2017) résulte de la fusion et de l’évolution des trois modèles FRxx, qu’il remplace intégralement.