Big Data : L’Europe plus intrépide et radicale que les États-Unis

« Dans la course au profit alimentée de projets big data, peu d’entreprises ont déjà atteint la ligne d’arrivée. En 2016, ce sont encore les façons de concourir qui différencient les États-Unis et l’Union européenne.

Les résultats d’une enquête publié le 1er juin révèlent une énorme différence d’approche quant aux projets big data entre les entreprises européennes et états-uniennes.

Les premières sont plus nombreuses que les secondes à vouloir accélérer le développement de leurs projets basés sur les données de masse (35 % contre 23 %). A l’inverse, les firmes nord-américaines sont plus nombreuses que celle de l’Union à vouloir patienter ou à prendre le temps de peser le pour et le contre (respectivement 62 % contre 47 %). (…) »