RDA comme outil pour la transition bibliographique: la position française

« La publication de la première version de RDA en 2010 et les travaux menés depuis par le JSC, dans EURIG et dans les différentes communautés nationales arrivent au bon moment. Au début du siècle, l’irruption du Web et de nouveaux modes de recherche ont suscité des interrogations existentielles dans la profession, confrontée à une remise en cause du rôle des bibliothèques et des bibliothécaires comme médiateurs de l’information. On pouvait alors évoquer la “fin du catalogage” et, in fine, le basculement des applications vers des outils de découverte ou vers une médiation laissée à la main des fournisseurs. (…) »