L’OCDE mise sur une base NoSQL pour diffuser ses contenus

« Pour agréger et disséminer l’ensemble de ses contenus à un large public constitué de 15 000 institutions au niveau mondial et de partenaires comme Reuters, Google Play ou ExLibris, l’OCDE constitue un référentiel centralisé s’appuyant sur la base de données NoSQL de MarkLogic. Elle y migre progressivement ses publications et y héberge aussi les contenus d’autres organisations comme l’ONU. (…) »