Paris dénonce une « privatisation » de la gouvernance d’Internet

 » La réforme se voulait historique. Deux semaines après la validation, lors de la réunion de Marrakech, du plan de transition de l’Internet Corporation for Assigned Names and Numbers (Icann – la société pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet) censé mettre fin à la tutelle des Etats-Unis sur ses activités, les premières fissurent apparaissent. Le Quai d’Orsay se dit aujourd’hui déçu par les modalités de la future organisation et dénonce notamment la mainmise des géants américains du Net, Google et Amazon en tête, sur la gouvernance d’Internet. (…) »