Salon du livre : le marché sourit, les auteurs font la grimace

« Le Salon du livre est inauguré ce mercredi.

Ce sera l’occasion de saluer l’embellie du secteur, mais aussi d’évaluer la situation critique des auteurs.

Le numérique n’a pas tué le livre papier. Mieux, avec 2 % du total des ventes (hors édition scolaire), l’e-book paraît assez mal parti pour le faire. Le 36e Salon du livre, rebaptisé « Livres Paris » en 2016, est inauguré ce mercredi soir sur fond de nette embellie du secteur. (…) »