Quelles sont les questions que l’on peut poser à Google ?

« Depuis l’intégration du Knowledge Graph en 2012 Google devient petit à petit un moteur de réponses en plus d’être un moteur de recherche. C’est à dire qu’au lieu d’utiliser les principaux mots-clés de votre question et d’y apporter une liste de pages susceptibles d’y répondre,  il tente de « comprendre » cette question via son moteur sémantique (le Knowledge Graph donc) et d’y répondre directement. C’est aussi ce que fait très bien et depuis longtemps WolframAlpha (…) »