L’Enseignement supérieur et la Recherche accueillent un nouveau secrétaire d’Etat

« … Privée de secrétaire d’Etat depuis plus de trois mois, la communauté universitaire attend de son nouveau secrétaire d’Etat des réponses concrètes à ses inquiétudes. La baisse observée sur les crédits d’investissement et le prélèvement effectué sur l’argent mis en réserve par les établissements d’enseignement supérieur est inquiétante. Avec de nouvelles économies à l’horizon, les universités et les écoles d’ingénieurs font partie des 14 postes de dépenses examinés en ce moment par Bercy. Et la communauté universitaire compte sur le nouveau secrétaire d’Etat pour éviter une nouvelle ponction sur les fonds de roulement en 2016. « Le nouveau secrétaire d’Etat devra se battre becs et ongles pour que le budget de l’Enseignement supérieur et de la Recherche progresse », indique Jean-Loup Salzmann (…) »

Source > cpu, 17 juin 2015