Chercheurs et entrepreneurs : c’est possible ! Belles histoires du numérique à la française. Laurent Kott, Antoine Petit

« Les scientifiques font-ils de bons entrepreneurs ? Les bonnes technologies font-elles des produits pérennes ? Les start-up issues de la recherche publique sont-elles mieux accompagnées et moins fragiles ? Plus d’une cinquantaine de chercheurs-entrepreneurs, investisseurs, économistes, formateurs, accompagnateurs de la création d’entreprises témoignent dans ces pages, livrant du conseil, des anecdotes et… de l’enthousiasme !
En 1984, Hewlett-Packard commercialisait la première imprimante laser. Philips et Sony sortaient le CD-ROM. Steve Jobs présentait l’Apple Macintosh au public. Le monde numérique était encore un horizon lointain. En 1984, Inria, institut public de recherche en sciences du numérique, se lançait dans une expérience audacieuse : la création de start-up issues des travaux de ses équipes. Ces premiers chercheurs-entrepreneurs ont essuyé les plâtres et préparé le terrain à leurs successeurs, chercheurs-startupers du troisième millénaire. En 30 ans, plus de 120 start-up technologiques ont été créées dans le logiciel ou la robotique, mais aussi, dans la santé, la finance, l’audiovisuel, l’énergie, les transports.
En analysant les destins variés de ces sociétés sorties des mêmes centres de recherche, nous avons souhaité en révéler les traits communs, faire tomber quelques préjugés et interroger les conditions des succès technologiques ou économiques. Culture entrepreneuriale, inspiration internationale, approche industrielle, financement, aide au développement, accompagnement stratégique : de quoi sont faites les belles histoires ? »

Prix : 21 euros