Espresso Book Machine : l’impression de livres à la demande qui révolutionne la librairie

« Nous pensions que le numérique tuerait le livre imprimé, mais cela n’a pas été le cas », a confié Frédéric Mériot, directeur général des PUF à l’AFP. « Il se peut même que le livre traditionnel ait maintenant une seconde vie ». Et d’ajouter : « Nous assistons sans doute à la revanche du papier sur le numérique ». Car une telle machine pourrait également permettre aux libraires d’élargir considérablement leur catalogue et d’ainsi reconquérir une clientèle séduite par l’offre pléthorique d’Amazon (…) »

Source > archimag, Clémence Jost, 25 mars 2015