L’évolution du système de recherche et d’innovation : ce que révèle la problématique du financement dans le cas français. Jean-Alain Heraud, Jean Lachmann

« … L’évolution du système de recherche et d’innovation français dans le long terme fait apparaître une forme de normalisation qui le rapproche du modèle international standard, bien qu’il reste des spécificités issues de son histoire, marquée par le colbertisme technologique des années d’après-guerre. Un des points faibles du système reste la capacité des entreprises, en particulier les plus petites, à franchir les étapes aval du processus d’innovation. Le déficit d’innovation ne provient pas forcément d’un manque de créativité ou d’esprit entrepreneurial, mais souvent des difficultés de financement de la phase d’investissement. La solution de ce problème échappe en partie aux instruments de politique d’innovation que peuvent mettre en place les pouvoirs publics, car ces financements dépendent largement d’acteurs privés et du contexte institutionnel général du pays (…) »