Acheter un livre numérique c’est acheter un droit de lecture personnel et non transmissible

« … « Quand un vieillard meurt, c’est une bibliothèque qui brûle » écrivait Amadou Hampâté Bâ. Si les bibliothèques numériques de demain ne doivent être bâties que sur des « droits de lecture personnels et non transmissibles », nous n’aurons plus à nous inquiéter de la mort des vieillards, car nous les aurons tués dès leur entrée dans l’âge d’homme, dès leur entrée dans l’âge de lire. »