Le transfert de technologies s’accélère entre la recherche publique et les PME

« … En attendant les résultats de l’évaluation en cours réalisée par Technopolis Group, qui ne devraient pas être dévoilés avant fin janvier 2015, les Sociétés d’accélération du transfert de technologies (SATT) viennent de dresser un premier bilan, deux ans après leur création dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA). Très ancrées dans leurs régions respectives, ces structures ont pour vocation de valoriser la recherche publique, en priorité au profit des PME. Nul ne conteste que leur existence apporte un « plus » et n’est pas juste une couche supplémentaire sur le millefeuille existant. Mais leur modèle est-il vraiment efficace ? (…) »