« Dans les TGIR se construit la société du futur » : Gabriel Chardin, président du comité Très Grandes Infrastructures de Recherche du CNRS

« Télescopes géants, accélérateurs de particules ou moyens de calculs intensif sont devenus des lieux stratégiques où se construit la science mondiale, avec des applications sociétales essentielles, parfois méconnues. Gabriel Chardin, physicien, ex-directeur adjoint scientifique de l’Institut National de Physique Nucléaire et de Physique des Particules (IN2P3), médaille d’argent du CNRS en 2007, a été nommé président du Comité Très grandes infrastructures de recherche (TGIR) (1) du CNRS le 1er septembre. Quelques semaines après sa nomination, il explique à CNRS Hebdo que « ces infrastructures de recherche sont des lieux de dépassement de la connaissance et de construction de la société du futur » (…) »