Innovation vision globale sociétale – Association Aristote – Actes du séminaire du 11 septembre 2014 (.pdf)

« … Ce séminaire n’est pas une journée pour parler une fois de plus d’innovation, non, elle sera consacrée à délivrer des clés pour sa mise en œuvre, le « comment faire » primera sur le « quoi faire » (…)

La recherche se place très en amont du processus d’innovation. Innovation et recherche sont des domaines éloignés l’un de l’autre, nécessitant un processus spécifique pour gérer cette association, risquée si elle n’est pas anticipée.

Par conséquent, vouloir relier ces deux espaces, recherche et innovation, est ambitieux. Certains le font mais la plupart des chercheurs ont du mal à valoriser leurs travaux de recherche (ce n’est bien souvent pas leur objectif prioritaire). Les entrepreneurs ne perçoivent pas suffisamment les académiques comme une communauté capable de répondre aux besoins business auxquels ils sont confrontés au quotidien. Ce rapprochement est pourtant nécessaire pour acquérir une position internationale forte et créer les innovations de ruptures dont on a bien besoin. Les start-up, les PME, les grands groupes doivent être capables de tirer profit de la recherche publique pour améliorer leurs offres existantes mais aussi et surtout pour imaginer les produits et services de rupture pour demain (…)

Les questions auxquelles nous tenterons d’apporter des éléments de réponse, sont par exemple les suivantes :
– comment valoriser la recherche ?

– comment mettre en œuvre des collaborations entre organisations publiques et privées, créer un lien entre recherche et innovation ?

– comment les partenariats stratégiques peuvent-ils créer de la valeur dans cet écosystème ?

– comment chacun peut-il être un acteur du changement radical de stratégie qu’il nous reste à créer ?

– quel est le regard des PME sur ce nouvel écosystème à construire ?  (…) »