Ouverture des données publiques : création de la fonction d’administrateur général des données (chief data officer)

« A l’occasion d’une communication en Conseil des ministres ce mercredi 21 mai, Marylise LEBRANCHU, ministre de la décentralisation, de la réforme de l’Etat et de la fonction publique, a dressé un bilan de la politique d’ouverture des données publiques menée par le Gouvernement depuis deux ans (…)

Autorisé à connaître les données détenues par l’administration de l’État et ses opérateurs, cet administrateur aura pour mission :

– D’organiser une meilleure circulation des données dans l’économie comme au sein de l’administration – dans le respect de la vie privée et des différents secrets légaux ;

– De veiller à la production ou à l’acquisition de données essentielles ;

– De lancer des expérimentations pour éclairer la décision publique ;

– De diffuser les outils, méthodes et culture de la donnée au sein des administrations et au service de leurs objectifs respectifs ;

La France est le premier Etat européen à se doter de cette fonction, que de nombreuses entreprises et collectivités locales, notamment aux Etats-Unis, ont déjà expérimentée, et reste ainsi à la pointe de l’innovation publique. »