Bientôt un 100% « not provided »

« Le « not provided » n’en finit plus de s’étendre suite à la mise en place du protocole de connexion sécurisée HTTPS par Google sur ses utilisateurs connectés fin 2011, puis sur certaines versions des navigateurs Firefox, Safari et Chrome en 2012/2013 et enfin à tous les utilisateurs de Google en septembre dernier. En effet, on a observé une hausse continue de la part des requêtes Google indéterminées depuis deux ans (…)

googlehttps-201401-3

…. Sous le prétexte du respect de la confidentialité, Google ne dévoile plus les mots-clés qui ont mené les visiteurs sur un site à l’exception des liens sponsorisées. En effet, ces annonces sponsorisées, telles que les Google Adwords, continuent de faire remonter les requêtes de recherche. Ces annonces sont bien sûr payantes pour l’annonceur.

On peut aussi s’interroger sur la collecte et l’utilisation des nombreuses données personnelles à travers les différents services du géant américain (Chrome, Google+, YouTube, Picasa, Maps, Drive, Gmail, etc…). La Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) l’a récemment condamné suite à son refus de rendre conforme sa politique de confidentialité des données sur internet au droit français.

D’autres moteurs sont en passe de crypter une partie de leurs données. En effet, Bing mène des tests afin d’envisager de chiffrer ses pages de résultats et Yahoo! commence lui aussi à les chiffrer, la perte d’information pour les entreprises devient alors majeure. Ainsi, les acteurs du web n’auront bientôt plus du tout accès aux mots-clés, ce qui a pour effet de pénaliser le monde du SEO (…) »