Faire connaître et partager les cultures scientifiques, techniques et industrielles : un impératif – Maud OLIVIER, députée, et Jean-Pierre LELEUX, sénateur – Rapport provisoire (.pdf)

« …Ce rapport, enrichi de ces productions antérieures, a d’abord pour ambition de proposer des cadres d’actions, en termes de gouvernance ou de stratégie nationale, à la hauteur des besoins contemporains en matière de diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle. Il a ensuite vocation à émettre des propositions concrètes et applicables dans le contexte actuel.

Les rapporteurs ont pu prendre la mesure de l’immensité des tâches à accomplir, tant les domaines concernés sont vastes, comme l’illustre la définition de la CSTI suivante émanant de l’association des musées et centres pour le développement de la CSTI (AMCSTI) : « Partie intégrante de la culture au sens large, elle doit permettre au citoyen de comprendre le monde dans lequel il vit et de se préparer à vivre dans celui de demain. En développant l’information et la réflexion des publics sur la science et ses enjeux, en favorisant les échanges avec la communauté scientifique, en partageant les savoirs, en éduquant à une citoyenneté active, elle inscrit la science dans la société. Elle intéresse également les collectivités territoriales dans leur projet d’aménagement du territoire ainsi que le secteur économique, de par son poids en termes de retombées touristiques et d’emplois » (…) »