Décrypter l’ADN grâce au Big Data : une réalité à l’INRA

« Pour mieux appréhender des maladies comme le diabète ou l’obésité, l’INRA analyse des milliards de fragments de séquences ADN des bactéries du microbiote intestinal (…)

Dans l’objectif de mieux comprendre les relations qui peuvent exister entre ces bactéries et certaines pathologies, comme la maladie de Crohn et l’obésité, l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA) contribue en 2008 au lancement d’un vaste programme de recherche européen : MetaHit (Metagenomics of the Human Intestinal Tract) (…)

C’est à l’issue d’un séminaire de l’association Aristote, lors duquel différents fournisseurs de serveur de données (dont Google et Palantir) sont confrontés au monde de la recherche, que Jean-Michel Batto décide de se tourner vers la technologie ParStream (…)

Grâce aux capacités de ParStream, MetaGenoPolis compte s’adosser à la base de données pour stocker tout son historique de données en sortie d’analyse, c’est-à-dire toutes les séquences et leur adressage dans un lexique décrivant le métagénome bactérien (…) »