Facebook, le plus grand cimetière de la planète ? Une réalité glaçante

Édité par Sébastien Billard

« Ce jeudi 1er novembre, France Info a consacré l’un de ses reportages au sort réservé aux profils Facebook de personnes décédées. La firme américaine propose aux proches de les transformer en mémorial ou de la désactiver. Mais ils restent stockés dans les serveurs. Un problème pour la CNIL et notre chroniqueur Thierry de Cabarrus (…) »

Source > leplus.nouvelobs.com, Thierry de Cabarrus, 1er novembre 2012