Les sciences participatives et la démarche scientifique

« La science n’a pas toujours été qu’une affaire de scientifiques. Lavoisier, Newton, Franklin, Mendel, ne vivaient pas de leurs recherches, pourtant ils furent à l’origine de découvertes qui ont bouleversé l’histoire des sciences. Ecclésiastiques, commerçants, hommes politiques ou avocats, ces scientifiques de la première heure partageaient leur passion avec d’autres activités fortement ancrées dans la société.

Au fil du temps, la recherche s’est professionnalisée. Une trajectoire naturelle liée à l’accroissement des connaissances, à la nécessité d’études toujours plus longues pour les maîtriser et aux moyens toujours plus importants pour expérimenter et tester de nouvelles hypothèses scientifiques. Cette spécialisation a progressivement induit une distance entre les scientifiques et les citoyens. (…) »