Consortia et réseaux de bibliothèques – A l’heure de la coopération. Arabesque n°82 – avril-mai-juin 2016

« On fait régulièrement le constat que la coopération entre établissements, bibliothèques, organismes de recherche, centres de documentation, centres d’archives, etc… est nécessaire. À l’heure où la mondialisation a gagné l’ensemble de la sphère culturelle et du savoir, elle devient vitale.
À travers ce dossier, nous souhaitons souligner la multiplicité des formes, mais surtout celle des missions portées par ces réseaux : achat de documentation, promotion de l’open access et de l’open data, signalement et enrichissement de données, numérisation massive de corpus, etc.
De nombreux projets ne peuvent d’ailleurs souvent se réaliser que grâce à la mutualisation des forces.
Ces instances collaboratives, dont la plus représentative est peut-être l’Ifla (Fédération internationale des associations et institutions de bibliothèques), travaillent à la prise en compte des intérêts du monde professionnel et mènent un travail de lobbying actif auprès des principaux acteurs du marché de la connaissance, à commencer par les éditeurs et fournisseurs de contenus numériques. (…) »