Documentation et formation. Rapport. Inspection générale des bibliothèques. Joëlle CLAUD, Charles MICOL (.pdf)

« … La « fracture numérique » est de nature cognitive ou intellectuelle, et sociale, plutôt qu’informatique. Elle place l’école et l’enseignement supérieur devant la nécessité de relever un défi, celui de favoriser pour tous l’acquisition des connaissances et des compétences, dans un contexte où les schémas de la pédagogie traditionnelle sont progressivement déstabilisés, et alors que des solutions doivent être apportées par tous les acteurs impliqués : enseignants, chercheurs, médiateurs culturels et éducatifs, bibliothécaires assurément (…)

Si le passage aux compétences élargies a conduit les universités à un travail important d’adaptation des services administratifs et des processus de traitement des opérations qui y sont liées, des efforts soutenus sont en cours de développement autour de la formation. La réussite des étudiants et l’insertion professionnelle figurent en tête des critères de l’élaboration de l’offre de formation. Celle-ci doit répondre à la diversité des publics : l’accompagnement des étudiants, en termes d’information, d’accueil et de parcours, les outils et ressources numériques, la méthodologie de travail et de recherche documentaire constituent autant de moyens pour atteindre les résultats visés. Au final, les questions pédagogiques deviennent un sujet d’actualité pour les établissements et leurs services (…) »