L’intelligence économique, abondante mais encore réservée à un petit nombre

 » L’utilité de l’intelligence économique est bien intégrée dans les habitudes décisionnelles, mais pour en exprimer au mieux le potentiel, une culture de partage, aussi bien interne qu’externe, doit voir le jour au sein des entreprises.

(…) Si l’importance d’investir dans l’information, recherche, analyse et utilisation, est largement reconnue, les décideurs sont encore majoritairement réfractaires à la perspective de partager leurs données. Dans l’étude menée par Information Builders et IDG Research Services, 75% des sociétés répondent être conscientes de la nécessité de l’intelligence économique pour aligner leurs buts de long terme et opérations quotidiennes, mais seuls 58% annoncent mettre à la disposition de leurs employés l’intégralité des informations nécessaires pour optimiser leurs actions (…)

Malgré son appellation, l’intelligence économique, si elle peut donner des avantages circonstanciels à ceux qui la détiennent en nombre restreint, est nettement plus utile pour les entreprises si elle est partagée, voir même mise dans le domaine public. Elle permet de cette façon de créer un environnement extérieur plus compétitif et efficient, réduisant ainsi d’autant les coûts des fournisseurs par exemple, ou permettant une nette amélioration des attentes et besoins des clients (…) « 


Les commentaires sont fermés.