Affaire PRISM : le G29 saisit la Commission européenne et entame une évaluation indépendante du programme américain

“ Le G29, groupe des CNIL européennes, considère qu’il lui appartient d’évaluer l’impact exact du programme PRISM sur la protection de la vie privée et des données des citoyens européens. Il a donc adressé, le 13 août 2013, un courrier à la vice-présidente de la Commission européenne, Mme Viviane Reding, afin de demander des clarifications sur la législation américaine en matière de surveillance des citoyens européens et sur ce programme. Les législations nationales des États membres doivent également faire l’objet d’un examen plus précis (…)

Bookmark and Share

imprimerImprimer