Google utilise la co-occurrence pour substituer des termes dans les requêtes des internautes

” … Google vient de se voir accordé un brevet intitulé “Evaluation of substitute terms” dans lequel est décrit un système visant à substituer certains termes dans la requête de l’internaute. Mais au lieu de se baser uniquement sur des synonymes, Google cherche d’autres substituts dans les textes des résultats pour la requête initiale. Si un terme est présent dans la plupart de ces documents mais pas dans la requête de l’internaute (on parle donc de co-occurrence), alors Google évalue si c’est efficace de l’inclure dans la requête, en remplacement d’un autre.

Brevet Google substitution mots dans requetes

Dans un brevet, Google décrit comment il peut substituer des mots dans les requêtes des internautes

Pour une fois, on peut assez sérieusement pronostiquer que Google utilise déjà un tel système dans son moteur de recherche. Mais que faut-il en conclure quand aux techniques d’optimisation du référencement, particulièrement dans le travail éditorial ? Il me semble que cela devrait inciter à produire des contenus de qualité, avec un vrai travail de rédaction. Le rédacteur doit inclure (de façon spontanée ou pas) tous les mots et expressions que je pourrais appeler “sémantiquement proches” de l’expression-clé principale. Il doit même étendre cette analyse aux entités en lien avec le sujet principal de l’article, maintenant que Google est rompu à la détection des entités nommées (…)

Lisez le brevet Evaluation of substitute terms ou les explications de Bill Slawski “

Bookmark and Share

imprimerImprimer