Du numéro FRBNF à l’identifiant ARK

« Dans le cadre de la Transition bibliographique, un certain nombre de nouvelles zones est régulièrement implémenté dans des notices pré-existantes, lorsqu’il ne s’agit pas purement et simplement de la création de nouvelles « notices » découlant du modèle IFLA LRM.

Pour ces raisons d’évolution permanente du catalogue, l’interrogation et la récupération automatisées de notices isolées ou de lots de notices vont devenir de plus en plus importantes et requerront des outils adaptés. Parmi ces outils de la Transition bibliographique, figure en bonne place le besoin d’avoir des identifiants pérennes — et pour cela la BnF utilise des identifiants ARK. (…) »