Big data is not about size: when data transform scholarship

« Alors que les débats sur les « données massives » tendent à se concentrer sur les difficultés et potentiels inhérents à leur taille, ce chapitre démontre que la perte de contrôle sur les sources de ces données est tout aussi importante à considérer. La provenance incertaine des données massives a des répercussions sur l’intégrité des données, et peut nuire à la recherche scientifique de multiples façons. Une analyse de l’introduction de grands ensembles de données dans les prévisions météorologiques et en épidémiologie démontre que l’accroissement des données peut être contre-productive, voire déstabiliser les méthodes déjà existantes. Sur la base de ces exemples, nous examinons deux implications des « big data » pour la recherche : les transformations de la structure disciplinaire traditionnelle des sciences ainsi que de l’infrastructure pour la communication scientifique. (…) »