Japon : groupe de travail sur le financement des universités et des instituts de recherche

(…) Le rôle des universités et des instituts de recherche est majeur dans le développement continu de l’innovation du pays. Toutefois les universités nationales ont vu diminuer la subvention annuelle qui leur était accordée par le Ministère de l’Education, de la Culture, des Sports, de la Science et de la Technologie (MEXT) de 12% en 12 ans, de 2004 à 2016. La situation des instituts de recherche est encore plus difficile. En effet, leur subvention publique a baissé de 19% en 10 ans de 2006 à 2016 (sauf celle de l’AMED, de la JST ou de la NEDO). Cette situation oblige les universités et les instituts de recherche à diminuer leurs effectifs ou à ne pas remplacer des personnels qui partent à la retraite, alors que les ressources humaines sont considérées comme étant l’essentiel de leur capacité fondamentale dans le domaine de la science, de la technologie et de l’innovation.

Il est donc indispensable et urgent que les universités et les instituts de recherche trouvent d’autres ressources financières que la subvention gouvernementale. Des ressources extérieures pourraient venir, par exemple, des entreprises, permettant ainsi de maintenir une qualité élevée des ressources humaines. (…) »