eIDAS bouscule les codes en matière d’archivage électronique

« Le 1er juillet 2016 est une date à marquer d’une pierre blanche dans l’histoire des transactions électroniques. Elle a, en effet, ouvert les portes d’un véritable marché européen des services de confiance numérique avec l’entrée en vigueur du règlement européen eIDAS. Si l’intention de départ est louable, une partie de ces nouvelles règles (le « Qualified preservation service » notamment) ont aussi créé une certaine confusion dans bon nombre d’organisations. (…) »