L’ABF s’engage pour que les bibliothèques restent un espace de liberté pour s’informer

« À l’occasion du triste anniversaire de la tuerie de Charlie Hebdo, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) s’engage plus que jamais pour que les bibliothèques restent un espace de liberté pour s’informer.

En effet, nous avons appris que depuis le mois de décembre 2016, plusieurs bibliothèques américaines étaient en train de modifier leur politique en matière de protection de la vie privée de leurs usagers, craignant que l’arrivée au pouvoir de Donald Trump n’entraîne une aggravation de la politique de surveillance . La New York Public Library notamment, l’une des plus grandes et des plus emblématiques bibliothèques au monde, a annoncé qu’elle ne conserverait plus les données dont elle dispose sur ses usagers au-delà du strict nécessaire requis par loi. (…) »