La numérisation est morte ? Vive la numérisation !

« Depuis plus de quinze ans, la numérisation patrimoniale est entrée dans la vie des institutions culturelles. Depuis, sa place et ses usages ont considérablement évolué.

TRIBUNE – D’abord envisagé comme un merveilleux moyen de conserver les documents tout en les rendant plus accessible pour la recherche, la numérisation était plébiscitée comme un moyen de prévention et de communication du document. Les trésors nationaux, les registres d’état civil ou encore les fonds iconographiques ont également permis d’accroître les connaissances de publics différenciés (chercheurs, étudiants, grand public). (…) »