Alain Fuchs (CNRS) : « La recherche française se mondialise »

« Président du CNRS depuis 2010, il plaide pour le maintien de la place de la recherche française dans le monde.

Je défends l’idée qu’un pays qui compte dans le concert des nations doit avoir un appareil de recherche scientifique de niveau international. Mais tandis que les États-Unis, le Japon, et l’Allemagne, continuent d’investir énormément d’argent public dans la recherche, la question est de savoir si la France peut maintenir une recherche digne de ce nom en se satisfaisant d’une stagnation de son budget. En mai, au moment où des prix Nobel français ont dû lancer un appel pour que l’État renonce à des coupes budgétaires, on apprenait que l’Allemagne avait accru les moyens de la recherche fédérale de 75 % sur dix ans. (…) »