Les Golems du numérique. Droit d’auteur et Lex Electronica

« Le droit, élaboré sur les fondements analogiques de la rareté du support, est remis en question par le numérique, qui s’appuie sur la copie, la réappropriation et le partage. Il a été adapté au rythme des innovations techniques de reproduction et de diffusion et peut conduire aussi bien au contrôle de l’accès qu’à la constitution de biens communs. Les normes et standards techniques et l’extension des droits exclusifs ont été élaborés de manière indépendante, entraînant des tensions entre les industries culturelles et les droits du public.

L’ouvrage propose un modèle techno-juridique de la régulation du partage de la culture. Fondé sur la lex informatica, il intègre code juridique et code informatique pour réviser les catégories actuelles du droit d’auteur afin de faciliter l’utilisation, la création et le partage non marchand, et pour mieux exprimer les informations sur les droits, en s’appuyant sur une analyse systématique des licences et ontologies. Comme le résume l’auteur de la préface Lawrence Lessig, le droit pourrait « infecter le code, y importer ses valeurs ». (…)