Informatique documentaire dans les BU françaises (1995–2015)  – 2/3 Couperin (1999-…)

« … Couperin et l’informatique documentaire, c’est l’histoire d’une occasion manquée pendant les années 2000, me semble-t-il. Couperin aurait pu être le socle d’un authentique consortium, issu du terrain, autour de l’informatique documentaire, comme il en existe souvent à l’étranger. Mais d’une certaine façon le choix des fondateurs, de rester « léger », s’est retourné contre eux : l’informatique documentaire nécessite des ressources et des compétences importantes et pérennes, une structure permanente. Occupé par les négociations de contrats, Couperin n’a jamais fait la mue qui aurait permis cette évolution. Et après cette décennie de tâtonnement, la situation est finalement clarifiée : Couperin ne fait pas d’informatique documentaire. C’est le rôle de l’abes. »