Déclaration commune des autorités de protection européennes (G29)

« … Comment construire un cadre qui permette à la fois aux entreprises privées et aux organisations d’innover, d’offrir des produits et services qui répondent aux demandes des consommateurs et aux besoins publics, aux services de surveillance et de renseignement de remplir leurs missions dans le cadre de la loi, et de ne pas sombrer pour autant dans une société de surveillance

Du fait de son histoire et de sa culture communes, l’Europe doit faire entendre sa voix sur les moyens d’assurer le respect des droits fondamentaux, parmi eux la protection de la vie privée et la protection des données à caractère personnel, sans faire obstacle ni à l’innovation, ni au besoin d’assurer la sécurité de nos sociétés. Les autorités indépendantes de protection des données de l’Union européenne, rassemblées au sein de leur groupe de coordination, dit « Groupe de l’Article 29 », ont souhaité faire connaître plusieurs messages essentiels quant à la manière d’atteindre un tel objectif (…) »