IBM veut faire de Watson le Google de la recherche scientifique

« IBM a lancé ce mercredi une version de Watson, son système informatique permettant d’identifier rapidement des schémas récurrents dans des masses importantes de données, à destination de la recherche scientifique (…)

« En moyenne, un bon jour, un scientifique peut lire une à cinq études », estime le professeur Olivier Lichtarge, chercheur et docteur à l’université de médecine de Baylor, arguant que Watson a automatiquement analysé pour lui 70 000 publications sur une certaine protéine, un fardeau qui, juge-t-il, lui aurait pris près de 38 ans. »