Google : débouté par la justice européenne, le moteur de recherche devra respecter le droit à l’oubli numérique des internautes

« …En d’autres termes, il est désormais possible pour un internaute de réclamer à ce que des informations le concernant soient retirées des résultats d’une recherche, si celle-ci a été effectuée à partir de son nom. « Les liens vers des pages web contenant ces informations doivent être supprimés de cette liste de résultats, a jugé la Cour, à moins qu’il existe des raisons particulières, telles que le rôle joué par cette personne dans la vie publique, justifiant un intérêt prépondérant du public à avoir, dans le cadre d’une telle recherche, accès à ces informations ». Un particulier peut donc, sous certaines conditions et en s’adressant directement à l’exploitant, obtenir la suppression de liens vers des pages web comportant des données personnelles. L’intérêt public restant prioritaire, la condamnation pour fraude d’un homme politique aura peu de chance de tomber dans l’oubli numérique ; et l’appréciation sera laissée à la discrétion de Google, qui sera lui-même juge de l’importance des informations qu’il lui a été demandé de supprimer (…) »