Négociation Elsevier : un accord est trouvé

« … Cet accord constitue une avancée d’un point de vue tarifaire : sur les 5 années du contrat le prix moyen annuel acquitté par l’ensemble des membres de l’ancien groupement sera inférieur au coût 2013 et il offre aux nouveaux membres un accès considérablement élargi. Mais surtout, il marque un progrès important d’un point de vue qualitatif, par son ampleur et par les garanties obtenues. Les acquis de ce contrat sont uniques et propres au marché français.

Les négociations ont pu être menées efficacement grâce au nouveau cadre d’action qui a été mis en place avec la Bibliothèque scientifique numérique. Celui-ci repose sur une structuration plus forte des acteurs avec l’intégration dans Couperin de tous les établissements de l’enseignement supérieur et de la recherche. Les négociateurs ont ainsi bénéficié d’un fort soutien de la communauté scientifique, assumé au plus haut niveau des établissements ou de leurs représentants. L’appui permanent du Ministère est déterminant pour rendre effective une politique nationale voulue par les acteurs dans l’intérêt des communautés de recherche.

La logique à l’œuvre avec cet éditeur s’inscrit dans la démarche plus globale de constitution de collections documentaires accessibles par tous les chercheurs de tous les établissements. Cette démarche a été amorcée par l’achat de ressources rétrospectives, dans le cadre du projet ISTEX qui est soutenu par le programme des Investissements d’avenir et va bénéficier à tous les chercheurs en France, où qu’ils exercent leurs activités (…) »