Thèse de Philippe Bourdenet « L’espace documentaire en restructuration : l’évolution des services des bibliothèques universitaires »

« Le catalogue occupe une place privilégiée dans l’offre de service des bibliothèques universitaires, pivot de l’intermédiation. Depuis 10 ans, il traverse une crise grave, voyant les usagers le délaisser à la faveur des moteurs de recherche généralistes. Le web, plus qu’un sérieux concurrent, devance aujourd’hui les systèmes d’information documentaires, et devient le point d’entrée principal pour la recherche d’information. Les bibliothèques tentent de structurer un espace documentaire qui soit habité par les usagers, au sein duquel se développe l’offre de service, mais celle-ci se présente encore comme une série de silos inertes, sans grande possibilité de navigation, malgré de considérables efforts d’ingénierie et des pistes d’évolution vers les outils de découverte. La profession, consciente de cette crise profonde, après avoir accusé les remous occasionnés par la dimension disruptive du numérique, cherche des moyens pour adapter et diversifier son offre, fluidifier la diffusion de l’information, et se réinvente un rôle d’intermédiation en cherchant à tirer profit des nouvelles pratiques des usagers, de leurs nouvelles attentes, et de nouvelles perspectives. Les bibliothèques placent leur espoir dans de nouveaux modèles de données, tentent d’y ajouter un niveau d’abstraction favorisant les liaisons avec l’univers de la connaissance. L’évolution vers le web sémantique semble une opportunité à saisir pour valoriser les collections et les rendre exploitables dans un autre contexte, au prix d’importants efforts que cette analyse tente de mesurer. Une approche constructiviste fondée sur l’observation participante et le recueil de données offre une vision issue de l’intérieur de la communauté des bibliothèques sur l’évolution des catalogues et des outils d’intermédiation, et ouvre des perspectives sur leurs enjeux. »